Nelson et ses lacs

L’île du sud de la Nouvelle Zélande c’est seulement 1 million d’habitants alors des grands espaces il y en a, pas de doute. C’est d’ailleurs ce que nous sommes venus chercher les grands espaces, les points de vue et la nature. Les villes et villages n’ont pas de réel intérêt ici, à part les grandes villes peut-être. C’est probablement pour cela qu’on a du mal à se repérer dans les villes. C’est ce qui nous est arrivé à Nelson que nous avons visité mercredi dans la journée. A part les parcs (et encore) et l’église, le centre n’a pas grand intérêt, pas d’architecture extraordinaire, pas de monuments historiques, ce qui est normal puisque les villes sont assez récentes. On est quand même rentré dans la bijouterie du créateur de l’anneau unique par hasard et le cadre de vie est agréable : la mer pas loin et le soleil toujours présent.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Nous avons consacré notre jeudi et vendredi au Nelson Lake National Park : centré sur deux lacs : Rotoiti (le plus touristique) et Rotoroa, il s’étend sur 1020 km2. Nous n’avons pas été déçus, loin de là ! Quelle vue ! On a mangé devant le lac Rotoiti, Quentin s’est baigné et nous avons regardé les gens sauter du ponton. Nous étions des vraies stars pendant le repas : canards, guêpes et sandflies (des petits moustiques discrets et en grand nombre qui piquent au niveau des pieds, une vraie plaie) n’ont pas hésité à se joindre à nous, c’était assez marrant !

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Le lendemain, plein d’entrain, nous sommes partis à 8h pour faire une randonnée de 5 heures et 12 km aller-retour : la St Arnaud Range Track qui permet de voir le lac du sommet de la montagne. Les 3 heures de montée à travers la forêt n’ont pas été faciles mais la vue était une belle récompense ! On en a profité pour pique-niquer là-haut. La descente, contrairement à ce que l’on pensait, n’a pas été plus simple, nos genoux et mollets ont souffert et je (Julie) suis tombée deux fois en me tordant la cheville mais rien de méchant, plus de peur que de mal. Le soir pour faire la réserve de protéines, nous avons pris à emporter : burger, frites et saucisse géante pour Quentin. Pour la petite anecdote, je me suis fait draguer pour la première fois en Nouvelle-Zélande par un enfant de 5 ans qui ne me lâchait plus.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

Ce week-end nous sommes de retour dans la région du Marlborough, la région des vignes, vers Blenheim. Au programme : dégustations de vins (elles sont gratuites alors autant en profiter !), petite marche pour arriver au Rotary Point Lookout qui permet d’admirer la vue de Bleinheim et toutes les vignes alentours et nous sommes allés au Marlborough Farmer’s Market qui est un petit marché des producteurs de la région. On n’est pas repartis les mains vides vous l’imaginez, nous avons acheté un petit pain et un fromage qui se rapproche du camembert. Un délice ! Le soir, nous avons même vu des centaines de vers luisants près d’un ruisseau dans un camping. Magique ! Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, le temps était maussade ce week-end mais normalement le soleil revient la semaine prochaine, pile pour mon anniversaire ! 🙂

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Publicités