Voyage en Terre du Milieu

Après avoir passé deux jours dans la belle Akaroa nous avons repris la route avec notre van en direction du sud. Habituellement nous ne faisons pas tant de kilomètres que ça par jour mais cette fois-ci pour rejoindre la ville de Timaru il nous a fallu 3 heures. La route n’étais pas très intéressante et le paysage environnant très plat. Pas de stop de prévu si ce n’est pour manger ! Timaru est une assez grande ville avec une jolie basilique. Nous nous sommes baladés dans le jardin botanique par un temps nuageux et pour la première fois assez frais. L’après-midi nous avons profité d’une éclaircie pour se promener à Caroline Bay, l’une des plages préférées des néo-zélandais.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Lundi 16 février, nous avions pour mission de passer le WOF (Warrant of Fitness), l’équivalent du contrôle technique en France qui coûte une quarantaine de dollars et qu’il est obligatoire de faire tous les six. C’est assez rapide, 30 minutes à tout casser, et ils vérifient les éléments de sécurité et que les lampes, ceintures, pneus, freins, essuies-glaces fonctionnent bien. Bonne nouvelle, notre van est en bonne forme ! Nous pouvons repartir l’esprit libre ! Et ça tombe bien car nous nous dirigeons vers le Mont Sunday alias Edoras, capitale du Rohan. La plupart des guides ne mentionnent pas ce lieu, nous avions juste vu une publicité pour un tour à plus de 210 dollars par personne pour y aller depuis Christchurch en 4×4. Heureusement que nous avons lu dans un guide que Quentin a acheté 10 dollars sur internet qu’il est bien possible de s’y rendre en voiture sans passer pas un tour hors de prix ! Et ça aurait été bien dommage de rater cet endroit ! Après 25 km de route de gravier et un paysage à couper le souffle, nous arrivons au camping du Clearwater Lake vers midi et décidons de rester ici l’après-midi et d’y passer la nuit. Nous avons marché 1 heure autour du lac. L’endroit est sauvage et magnifique, nous étions seuls au monde.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Mardi 17 février : c’est le grand jour, tout excités nous partons pas trop tard au Mont Sunday (le village d’Edoras) pour profiter de la meilleure luminosité c’est-à-dire entre 10 et 13h car après cela les montagnes plongent dans l’ombre. 15 kilomètres de gravel road plus tard, nous débouchons sur la plaine grandiose du Rohan, avec en toile de fond Edoras, le gouffre de Helm et tout cela encerclé de montagnes. Nous montons au sommet du mont Sunday (en passant par un champs de vachettes qui au premier abord nous semblaient agressives mais seulement en apparence) pour profiter pendant deux longues heures de ces paysages incroyables et de la vue à 360° dont on ne peut se lasser. Le soleil est avec nous, aucun nuage à l’horizon. Le village et le château on été démonté après le tournage du Seigneur des Anneaux, mais on reconnait très bien ce bout de roche perdu sur la plaine ! La vue sur les Alpes du sud et ses neiges éternelles nous emmènent petit à petit vers nos prochaines aventures vers le lac Tekapo et le lac Pukaki.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Notre prochaine destination, le lac Tekapo et son voisin le lac Pukaki, n’étant pas très loin, nous pris notre temps pour nous y rendre. Nous en avons profité pour prendre une douche à la piscine de Géraldine (première ville après le Mont Sunday), faire quelques courses et se préparer un burger maison. Nous en avons encore pris plein la vue en montant au sommet du Mont John en voiture jusqu’à l’observatoire. Le lac Tekapo est on ne peut plus calme et bleu turquoise à en faire mal aux yeux ! Le lac Pukaki est très beau aussi, gigantesque il offre une superbe vue sur le majestueux Mont Cook (Aoraki en maori qui signifie « perce-nuage), plus haut point de la Nouvelle-Zélande. Le village de Tekapo est très touristique car son église (the Church of the good sheperd) est la plus photographiée du pays. Il est vrai qu’elle est très jolie, tout en pierre et une toile de fond des plus belle mais le bémol c’est qu’il est très difficile d’avoir un cliché au calme puisque des hordes de japonais sont régulièrement déversées en bus devant celle-ci. Mais la patience a payé !!

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Ce soir nous dormons pour la deuxième fois dans un free camp près du lac Pukaki et nous attendrons qu’il fasse bien noir pour admirer l’un des plus beaux ciels étoilés du monde. Voici une photo (prise sur Google) pour vous donner une idée de la beauté du lieu.

img_0748

Publicités