Des monts et des bonds

L’île du sud est pleine de merveilles. A peine remis du lac Tekapo et sa couleur bleue irréelle, nous voilà en route pour les sommets enneigés du Mont Cook. Nous n’avions d’ailleurs pas prévu d’y aller maintenant, on pensait le faire en remontant la côte ouest mais c’est en regardant notre carte que nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait pas de route qui s’y rendait de l’autre côté. Et on aurait loupé quelque chose ! Du coup nous avons fait le détour pour deux jours. L’endroit est encore magnifique mais assez bondé. Beaucoup de bus touristiques déversent des visiteurs à l’hôtel Hermitage dans le village et il n’y a qu’un seul camping mais cela reste étonnamment sauvage. Plusieurs balades et marches de tous niveaux sont accessibles, nous avons choisi trois : la Hooker Valley Track (marche de 3h aller-retour accessible à tous, surement la plus connue qui traverse trois ponts suspendus et se termine au Hooker Glacier avec la vue sur le Mont Cook), la Kea Point (une balade d’une heure qui débouche sur un belvédère offrant une vue sur le Mont Cook et les versants du Mont Sefton et du Footsool et enfin la Tasman Glacier View Track.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Retour vers la côte est. Parmi les mystères de Nouvelle-Zélande, il y a les Clay Cliffs de Omarama, des falaises taillées en pic par un phénomène naturel tenu secret. L’endroit est impressionnant, on passe de plaines vertes à ce paysage quasi désertique. Les photos parlent d’elles-mêmes.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Lundi 23 février : avant de se rendre à Oamaru, grande ville de la région de l’Otago, nous avons décidé de nous rendre dans la ville de Waimate pour aller voir un parc de Wallabies. L’activité n’étant pas trop chère (12 dollars par personne) et n’ayant jamais vu de wallabies tous les deux, nous avons sauté sur l’occasion. La rencontre était magique, les wallabies sont des animaux très curieux et sociables. Nous les avons nourris avec des petites graines et caressés au-dessus de la queue. Nous en avons vu 60 en tout : des petits, des plus vieux, une femelle aveugle, des gourmands et des impatients qui n’hésitaient pas à faire des petits bonds devant nous quand ils avaient faim. Ce sont tous des orphelins dont Gwen la propriétaire s’occupe quotidiennement. Elle nous a même reservé une surprise à la fin : tenir un bébé de 6 mois dans les bras.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Le roadtrip se passe toujours très bien. La vie dans le van est assez facile, plus qu’on ne le croyait. Tous les jours nous rencontrons des personnes agréables, que ce soit les locaux toujours souriants et là pour nous aider ou d’autres voyageurs avec qui on partage nos moments de route ! Et sinon bonne nouvelle : nous avons 6 jours de Helpx de prévus à Queenstown à partir du 19 mars, nous aiderons une dame à préparer ses produits locaux qu’elle vend (confitures, chutneys, marmelades…) 🙂

Publicités