Budget final de notre voyage en Nouvelle-Zélande

Il est temps pour nous de partager avec vous notre budget complet pour notre voyage en Nouvelle-Zélande. Vous êtes très nombreux à nous contacter et notamment pour des questions relatives aux dépenses.

Avant toute chose, nous ne pouvons que répéter que la Nouvelle-Zélande est un pays ou le coût de la vie est similaire à celui de la France. Pour faire des économies, vous devrez ruser dans les shops de seconde main pour vous équiper à bas prix, ou bien essayer d’obtenir un bon deal sur GrabOne ou BookMe pour vos activités par exemple. L’alcool et le tabac sont chers en Nouvelle-Zélande, il vous faudra être prudent pour ne pas faire fondre un budget qui souvent est déjà plutôt limité !

Aussi, le taux de change. En fonction de celui-ci, vous partirez avec un plus ou moins gros pouvoir d’achat. Sur les bases de notre budget (10 000 euros), un couple qui aurait changé ses euros en dollars en avril 2015 aurait obtenu 13800 dollars tandis qu’un couple qui aurait changé en septembre 2015 aurait obtenu 18000 dollars. 4200 dollars de pouvoir d’achat en plus, pour nous trois mois de dépenses en road trip en couple.

Avec 4200 dollars vous pourriez :

  • acheter un bon van
  • ou parcourir plus de 20 000 kilomètres
  • ou en couple faire de l’hélico sur les glaciers + un saut en parachute + un saut à l’élastique + du jetboat + Hobbiton + une croisière à Milford Sound et Doubtful Sound + nager avec les dauphins + aller sur White Island + tous les parcs de Rotorua et il en resterai encore !!!

Vous imaginez ? Si vous planifiez déjà votre départ pour dans quelques mois pensez-y, je n’hésiterai pas une seconde pour faire mon change.

Revenons-en à notre budget final qui sera donc en dollars, à vous de voir ce que cela représente en euro pour vous à l’instant T !

Nous avons pris en compte dans le budget la perte d’argent relative à la revente du van, nous l’avions anticipée, mais n’oubliez pas qu’en hiver votre van sera bel et bien racheté moitié prix même si il est parfait ! En fonction du temps que vous souhaitez rester en Nouvelle-Zélande et de la période à laquelle vous arriverez, pensez bien à ce paramètre.

Nous sommes restés 224 jours en Nouvelle-Zélande et avons dépensé 15 138 dollars (nous avions un budget de base de 5000 euros chacun soit 15567 dollars en poche avec le taux de change de fin décembre 2014). Nous avons donc tenu ce budget et en sommes plutôt fier. N’oubliez pas que ce budget est personnel et fonction de nos choix : nous n’avons pas travaillé et revendu notre van moitié prix. A vous de faire en sorte d’inverser ces deux paramètres et le budget sera bien inférieur ! Le salaire minimum en Nouvelle-Zélande est de 14 dollars de l’heure, soit en moyenne 500 dollars la semaine. Un mois de travail en couple et c’est 4000 dollars en poche (encore une fois de quoi s’acheter un van).

33,8 dollars par jour et par personne tout compris.

Pour info pour les personnes qui ne souhaite pas de van, le budget s’élève à 7529 dollars soit 16,8 dollars par jour et par personne. C’est peu et c’est faisable même sans travailler !

Voici notre camembert des dépenses

Capture

Van :

  • Prise en compte de la perte d’argent de la revente (2500$),
  • Changement de pneus (440$)
  • Assurance pour 9 mois (352$ avec Frogs, cher et pas obligatoire, à vous de voir)
  • Registration 6mois (175$)
  • Assurance dépannage AA Road Service (89$)
  • Mechanical check (140$)
  • Deux WOF (50$ chacun, pas de réparations)
  • Vidange (75$)
  • Deux Car fair (70$)
  • Vehicule Report (15$)

Choisissez bien votre van : les kilomètres ne sont pas le paramètre le plus important, n’ayez pas peur d’acheter un van à plus de 300 000 kilomètres si c’est un modèle fiable et que le mechanical check est bon. Le WOF se vérifie seul et n’est pas le plus important sur un van contrairement à ce qui est dit. Un van peut avoir un WOF valide mais être pourri sur bien des aspects, nous ne serons pas les seuls à dire ça. Soyez honnête sur l’état du van, vous le revendrez à des voyageurs comme vous qui espèrent passer un bon voyage.

Les assurances ne sont pas obligatoires, pour nous cela représente quasi 500$ et nous n’en avons jamais eu besoin. C’est néanmoins une sécurité lorsqu’on investit un tiers de son budget.

Le mechanical check semble cher mais est essentiel pour en savoir plus sur l’état réel du véhicule (ce que le WOF ne donne pas vraiment). En hiver, négociez avec le vendeur pour qu’il en prenne en charge une partie, il ne devrait pas refuser vu le grand nombre d’offres pour le peu de demandes.

Essence :

La deuxième grosse dépense pour nous, plus de 3000$. Avec une moyenne à 2$ le litre d’essence et environ 17 000 kilomètres parcourus, notre Toyota Hiace n’a consommé qu’à peine 10 L/100 Km. C’est une bonne moyenne pour un tel véhicule datant de 1990 et avec plus de 300 000 Km. De plus vous le verrez, les routes en Nouvelle-Zélande ne sont pas vraiment plates et en ligne droite, au contraire et les gravel road sont nombreuses ! N’oubliez pas de prendre la carte AA gratuite qui vous permet d’avoir une réduction de 6 centimes par litre dans les stations BP et CALTEX. Nous avons économisé 100$ grâce à elle, pas négligeable. D’un jour à l’autre et d’une station à l’autre, les prix fluctuent pas mal. N’oubliez pas également quand vous faites vos courses que vous cumulez des réductions à la pompe.

Vous le voyez pour nous, le budget transport c’est 50 % tout pile de notre budget voyage. C’est un très gros poste de dépense que vous pourrez alléger en fonction du véhicule choisi, du choix de prendre ou non une assurance et du nombre de kilomètres parcourus. 17 000 km c’est bien supérieur à la moyenne des Roadtrips en Nouvelle-zélande.

Courses :

100$ de courses par semaine ! Soit 7$ chacun par jour, c’est très peu mais à tempérer avec le budget extras qui comprend les restos, fast foods et compagnies. Les deux additionnés cela représente 21% du budget total soit 12,6$ par personne chaque jour ce qui reste encore correct.

Dans l’ordre de nos préférences : NEW WORLD, PAKNSAVE, COUNTDOWN. Les prix sont quasi similaires, un peu plus élevées chez COUNTDOWN. Pas besoin de se priver pendant le voyage, 12% du budget y passe mais bien manger est important car de belles randos vous attendent, donc autant être en forme. Pour ceux qui ont peur de ne manger que des noodles, sachez que ce n’est pas moins cher que des pâtes ou du riz, c’est juste plus rapide à faire cuire ! Pour la viande, vous entendrez qu’elle est chère. C’est vrai mais les supermarchés proposent tout le temps des promos et aussi des quick sales, donc encore une fois pas besoin de se priver. Nous trouvions souvent de très beaux morceaux de viande (10$ le kilo). Nous achetions aussi beaucoup de légumes, sains, faciles et rapides à cuire pour tout accompagner.

Activités :

N’oubliez pas les deals sur Bookme.co.nz, ils nous ont permis de belles économies (® pour réduction). Pour 1500$ nous avons fait :

  • White Island
  • Croisière dauphin à Kaikoura ®
  • Croisière à Milford Sound ®
  • Journée Kayak à Abel Tasman
  • Saut à l’élastique à Rotorua ®
  • Wai-O-Tapu
  • Waimangu Volcanic Valley ®
  • Craters of the Moon
  • Whakarewarewa Village ®
  • Kiwi wildlife center ®
  • Hobbiton
  • Cathedral cave
  • Cliffs Omarama
  • Surf Sanding
  • Wallabies Park
  • Pêche
  • Wine tastings

Et pleins de choses gratuites heureusement !! Si nous pouvions faire une activité manquée ce serait de l’hélicoptère au-dessus des glaciers et autour du Mont Cook, mais la météo ne nous l’avait pas permis.

Extras :

Resto et compagnie, car encore une fois on aime bien manger ! 9% du budget.

Autres :

A notre arrivée en Nouvelle-Zélande, nous avions décidés de chacun souscrire un abonnement téléphonique chez Spark, nous offrant appels et sms illimités, 500mo mensuel et un accès quotidien de 1Go sur les fameuses bornes Spark roses très présentes dans le pays. Cela nous a couté 280$, dépenses que beaucoup de backpackers décident de zapper et nous les comprenons. Les librairies très présentes également offrent un accès illimités au wifi la plupart du temps. Utile pour publier un article ! Dans notre cas, nous étions bien content de pouvoir skyper dans des endroits paumés de temps en temps.

Dans autres nous mettons également :

  • Les ferrys (qui représentent la moitié de ce poste de dépense. Des promos sur Interislander sont toujours disponibles, 10% sur le tarif le moins cher de réservation)
  • Les lessives (15$ par mois)
  • Le gaz pour le cooker (12$ par mois)
  • Les douches payantes (parfois gratuites et illimités, mais souvent payantes et chronométrées)
  • Les parkings dans les grandes villes (15$ la journée)
  • Les objets du quotidien (lampes pour le van, piles)
  • Et plein de petites choses oubliées !

Le camping :

Dernier poste des dépenses, le camping représente 9% de nos dépenses. Cela paraît peu mais c’est déjà trop sachant que nous avions achetés un van pour limiter au maximum ce poste. Nous avons mis un point d’honneur à toujours payer les campings du DOC (Department of Conservation). Pour 6$ par personne, vous n’avez souvent qu’un toilette sec au milieu de nulle part. Cela parait cher payé sauf que beaucoup de ces sites sont amenés à disparaitre sans la contribution des voyageurs. Les rangers ne peuvent plus être payés et petit à petit les campings du DOC disparaissent. Il va devenir de plus en plus difficile pour les voyageurs de trouver un endroit où dormir si leur van n’est pas self-contained. D’ailleurs de plus en plus de régions n’offrent plus de free camp aux vans non self-contained, notamment la belle région de Nelson, et cela à cause du mauvais comportement des voyageurs (déchets abandonnés notamment). Il n’est pas correct de profiter sans contribuer à l’entretien des paysages de ce pays. Penser aux futurs voyageurs !

Outre les campings du DOC, nous allions parfois aussi dans des campings plus développés quand il n’y avait pas d’autres choix. Après une journée non-stop de pluie il peut être agréable de cuisiner dans un grand espace, prendre une longue douche chaude et partager avec d’autres voyageurs.

Pour résumé, nous avons tenu notre budget qui certes était important mais sans travailler nous devions tout de même être vigilants. Sans pour autant se priver, nous avons utilisé en moyenne 1000$ par mois et par personne en vivant dans un van. Sans van, les dépenses s’élèvent à 500$ par mois par personne. A vous de faire votre choix, nous ne regrettons pas l’expérience de vie dans le van et la liberté que cela nous a offert. Enfin dernière chose, la somme peu paraitre importante mais une fois rentrer vous n’aurez qu’une envie : y retourner. Donc ne vous priver pas et croyez nous nous étions heureux de dépenser notre argent de cette façon plutôt que dans un loyer en France. N’hésitez pas à tout quitter !

Publicités